Religion/Prédiction Science

Mon avis pas très sympa sur « Biorégions 2050 »

Voici pourquoi je ne vous invite pas à lire « Biorégions 2050 » écrit par Yves Cochet, Agnès Sinaï et Benoît Thévard :

Clairement on nous vend un monde de bisounours. Moins d’internet, autant de bouffe que l’on veut mais zéro déchets, du vert partout, on oublie les métiers inutiles pour aller travailler la terre.

Vous trouverez en vidéo une petite présentation sur le Facebook de konbini (à l’heure où j’écris la vidéo n’est pas encore sur Youtube).

Dans le texte il est dit « L’ozone atmosphérique et les microparticules ne polluent plus l’air. Les cyclistes peuvent pédaler sans s’étouffer. Mais les épisodes de chaleurs extrêmes interdisent encore la circulation sur de grandes distances par temps estival. » AHAHAHAHA les chaleurs extrêmes t’empêchent juste de faire des heures de route… une vraie chaleur extrême provoquent surtout la mort. Vous vous rappelez de la canicule de 2003 en France ? Il n’y avait même plus de place dans les morgues, les défunts étaient mis dans des frigos.

Selon moi en 2050, nous serons entassés les uns sur les autres car il y aura eu une immigration massive en raison de l’augmentation des catastrophes climatiques, la montée des eaux, et le manque d’eau potable. Les maladies seront plus nombreuses, il y aura un taux de mortalité élevé que ça soit par des épidémies ou bien car les gens se taperont dessus en raison de la promiscuité et du manque de ressources.

Dans le texte on retrouve aussi l’idée suivante :  » La vie quotidienne a retrouvé une forme de convivialité de proximité, à base d’entraide et de solidarité » . Ouai bah rêvez pas quand votre gamin a soif, le partage n’existe plus.

Si ce monde existera et bien ça ne sera pas en 2050, mais bien plus tard, une fois le calme revenu (s’il revient). Si ce monde devait exister dès 2050 alors il y une chose qui n’est pas dite, avant 2050 la moitié de la population va s’éteindre, alors avant de décrire un futur bout de paradis ça serait peut être bien de ne pas zapper l’enfer que la population va connaitre juste avant.

On est en 2019 les gens, il y a encore des climatoseptiques sur cette terre, comme, au hasard TRUMP, le président de la plus grande puissance ces Etat-Unis. En France, on est pas mieux, nous avons un gouvernement qui encore hier se disait « écolo » mais qui vote les pires trucs en matière d’écologie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :