L'Effondrement : Une overdose capitaliste ?

L’effondrement c’est surtout un changement de système, obtenu par la force des choses car la planète ne tient plus le coup ou que le système arrive en fin de vie. Mais l’effondrement peut aussi arriver par notre propre volonté. On l’envisage peu et pourtant plus je regarde autour de moi, plus je me dis que ça peut se faire, même si quoi qu’il arrive la planète et le cours du pétrole décideront pour nous.

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes un humain, ou bien un extra terrestre sous couverture (han, ça se fait trop aps). Bref ! Par conséquent, il y a des chances que vous compreniez ma réflexion. N’avez vous jamais ressenti le sentiment d’une overdose totale dû à notre système capitaliste ?

  • Vous savez cette sensation d’être constamment envahi de pubs : de vos connexions sur les réseaux sociaux à votre déambulation dans le métro. Pour bien connaître le monde de la pub, je peux vous dire que les formats s’épuisent, qu’il faut de plus en plus innover et bombarder pour faire du chiffre. Je ne dis pas que la pub ne marche plus, il n’y a qu’à regarder le nombre d’influenceurs qui se portent très bien, mais malgré tout, même hyper ciblé, l’internaute est tellement en overdose de publicités que c’est plus difficile qu’auparavant de le faire acheter. Son cerveau relativement malléable ne réagit plus aussi facilement aux stimulus, un peu comme si il était épuisé. Les sentiments éprouvés deviennent négatifs : frustrations (ne pas être comme dans la pub, ne pas avoir ceci ou cela), culpabilisation (car on connait à présent les conséquences des pubs et de la surconsommation). Ces sentiments négatifs le poussent à limiter autant que possible son accès la pub (même si c’est un peu mission impossible) et surtout consommer le moins possible, pour sortir de ça et trouver des émotions positives et durables ailleurs.
  • Ne plus supporter les inégalités visibles car le capitalisme c’est aussi des inégalités qui se creusent toujours plus. Avoir le cœur qui se serre en voyant des SDF, en sachant que la voisine ne s’en sort plus, que les gens n’ont même plus peur de se prendre un LBD dans la gueule tellement « yen a marre ».
  • D’en avoir marre d’être dépendant pour tout, pour se déplacer, pour manger, pour bricoler, pour se soigner. Alors oui, l’entraide c’est normal c’est ce qui fait avancer, sauf que là ça n’a rien avoir avec de l’entraide, car faut raquer. On ne connait plus les remèdes de grands-mères pour les petits bobos, tout de suite le seul réflexe c’est « faut que t’ailles chez le médecin ». La plupart ne savent pas jardinier, ni coudre ni rien. Par manque de temps car dans cette société faut toujours travailler plus pour gagner moins. Le savoir faire ne se transmet plus de génération en génération mais avec des « do it your self » sur youtube t’obligeant à mater encore plus de pubs. Bref on se sent con, on pense qu’on est pas dépendant si on a de l’argent, mais au fond, on le sait que c’est tout le contraire.
  • D’en avoir marre d’être sur-connecté, les gens regardent leurs mails hors des heures de boulot, pas moyen de déconnecter, même en voulant décompresser avec du sport par exemple, c’est avec les écouteurs et des applis de géoloc que ça se fait.

Le capitalisme est partout, si dans les apparences il semble bourré d’avantages, nous sommes tous conscients que c’est néfaste, et là je parle même pas pour l’environnement, juste on le voit qu’on n’en peux plus de ce système.

En fait, j’ai l’impression qu’on est beaucoup au bord voir en plein burn-out dû au capitalisme. On est épuisé émotionnellement, on se perd dans ce système qui ne fait de nous qu’un pauvre, qu’un riche, qu’un consommateur, on se dévalorise. Si l’on veut sortir du système, on est obligé de repenser son lieu de vie, ses relations sociales etc. Puis faut pas se mentir, ce n’est possible que dans une petite mesure. Alors, un jour on pète un plomb et on arrête tout. On crie assez, sans forcément savoir ou on va, même si on a des pistes (Cf les ZAD). Mais peu importe on arrête et on verra. Cela se passe souvent individuellement, on n’en connait des copains qui ont tout quitté pour aller vivre dans un forêt enchantée, mais imaginez que ça soit la majorité des gens qui le fasse en même temps ? Et pas on se forçant hein, juste car le cerveau en pleine overdose, s’ordonnera à lui même de se carapater. Le système tombera !

C’est pourquoi, je me demande si l’Effondrement ne pourrait-il pas être plus brutal et plus rapide que prévu grâce à notre propre volonté ?

Souvent, nous pensons qu’aucun autre système n’est possible, mais vous savez pour la monarchie c’était pareil, on ne pensait pas qu’on pouvait la dissoudre et créée une démocratie (même si ça reste discutable hein).

Je vous conseille la vidéo des parasites à ce sujet. D’ailleurs je vous conseille de regarder toutes les vidéos des parasites :

Si toi aussi tu te dis qu’on est tous au bord de l’overdose et qu’on va tous finir par tout lâcher et bien… on est deux. J’avais pas mieux en conclusion sorry.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.